À l’heure où florissaient les coopératives, l’isolement du Mas invita Pierre et Henri Coulet à œuvrer eux-mêmes à la vinification de leur vendange. Notant un engouement des négociants pour leur production, ils comptèrent parmi les premiers en Languedoc à franchir le pas de l’étiquetage en nom propre. Là où les locaux venaient remplir leurs outres à même la cuve, ils aménagèrent une boutique, trés fréquentée par les estivants qui ont porté la renommée des vins de Brunet au-delà des frontières.

Perfectionnant la lecture de leur terroir, ils ont insufflé à Brunet son esprit fondamentalement vigneron et indépendant.