La famille Coulet s’est installée au Mas de Peires-Brunes, dit Brunet, au XVIIIe siècle. Comme souvent en haut-Languedoc, le Mas vivait de l’élevage des chèvres, cultivait des olivers, quelques céréales, des cerises et de la vigne.

Si l’on a toujours fait du vin à Brunet, c’est Antoine Coulet qui au début du XXe siècle prit conscience de la singularité de son terroir. Il reconvertit progressivement les terres et les bâtiments pour en faire la raison d’être du domaine.